Réunion de l’UFCA le mardi 14 janvier 2014

Madame, Monsieur le Président,
Madame, Monsieur le Directeur,

Je vous invite à participer à la prochaine réunion de l’UFCA qui se tiendra

Mardi 14 janvier 2014 de 17h à 19h
au CGA Picpus, 36 rue de Picpus à Paris (75012)

Lire la suite

« Entreprises et entrepreneurs individuels – Passer du parcours du combattant au parcours de croissance », rapport de Laurent Grandguillaume, Député de la Côte d’Or, décembre 2013

Téléchargez le rapport

Lire la suite

Décret no 2013-1034 du 15 novembre 2013 relatif aux centres de gestion et associations agréés et aux professionnels de l’expertise comptable

Publics concernés : organismes agréés (centres de gestion et associations agréés), professionnels de l’expertise comptable, direction générale des finances publiques.

Objet : simplification des dispositions relatives aux organismes agréés et à l’expertise comptable.

Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le 1er janvier 2014.

Notice : l’obligation de mandat pour la télétransmission des attestations délivrées par les organismes agréés aux adhérents est supprimée.

Les exigences en matière de contrôle du respect de leurs obligations fiscales par les dirigeants et administrateurs des centres de gestion agréés et des associations agréées sont renforcées et le régime d’autorisation et de conventionnement des professionnels de l’expertise comptable est mis en cohérence.

Lire la suite

« La santé du dirigeant, premier actif immatériel de la PME » – article paru dans le magazine des experts-comptables «Le Francilien», Automne 2013

L’entrepreneur, un créateur de richesses…en proie à la vulnérabilité ?
« L’entrepreneur est le soldat des temps modernes, le fantassin qui s’engage volontairement pour occuper le front de la guerre économique mondiale. Le seul problème est que l’on a oublié l’infirmerie », extrait de La Santé du dirigeant.

Lire la suite

L’activité partielle : un dispositif pour les entreprises en difficulté

L’activité partielle a pour objectif d’accompagner les entreprises en période de sous-activité et leurs salariés en leur permettant de bénéficier d’une indemnisation des heures chômées.

Une aide financière de l’Etat pour les entreprises :
Pour chaque heure chômée, une allocation de 7,74 € par heure est versée pour les entreprises de 1 à 250 salariés. Pour les entreprises de plus de 250 salariés elle est fixée à 7,23 € par heure.

Lire la suite